Nous attendions tous les premiers résultats de la Négociation annuelle obligatoire.

Le contexte : La Cfdt avait entendu vos réactions à l'application unilatérale de l'an dernier avec des attributions ciblées non comprises et surtout écartant une grande partie de salariés d'une évolution pourtant justifiée.
En parallèle, les branches professionnelles peinent à donner un cadre à la négociation d'entreprise, rendue en conséquence encore plus compliquée.

 

Le fait est que la fonction publique progresse de 1,2 % Nos métiers sont comparables et il est logique que nous tentions d'obtenir pareillement sur notre champ professionnel.

Désireux d'obtenir cette année une progression générale applicable à tous, la Cfdt a  souhaité obtenir réponse d'abord sur ce sujet avant de développer sur les autres chapitres de la négociation salariale.
 Cette démarche était justifiée par la crainte de se voir réorientés  sur d'autres mesures moins prioritaires collectivement, telles que les avancées individuelles ou par corporation ou famille de métiers, générant comme nous le constatons souvent, des sentiments d'injustice.
Ainsi que nous le craignions, l'employeur répond partiellement instituant en effet une application généralisée, mais en proportion très faible en rapport aux perspectives plus individualisées.

Réunis en intersyndicale, nous avons décidé de réagir et de vous proposer un mouvement collectif afin de faire entendre notre voix et revendiquer une autre répartition des enveloppes de négociation.

La prochaine réunion  se tiendra le 23 février et votre mobilisation nous permettra collectivement de peser sur les choix.

Vous trouverez ci joint l'appel intersyndical pour un mouvement de grève le 15 février prochain avec un temps fort en particulier sur la période de 14 à 16 h. L'action est prévue sur toutes les composantes de l'UES.

 

 

Téléchargez l'appel à mobilisation

 

Téléchargez le compte rendu Cfdt de la Réunion du 9 février 2017

 

© 2018 CFDT Mgen
Migration Joomla effectuée par HOB France Services